CCHE

Architecture 3.0

Dans un monde devenu toujours plus dynamique, interconnecté et complexe, CCHE se doit d’adopter très rapidement les dernières avancées technologiques.

Dès l’apparition de la conception assistée par ordinateur (CAO) dans le secteur de la construction, CCHE s’est doté du logiciel ArchiCAD, dont la philosophie est l’établissement des documents nécessaires à la construction à partir d’un modèle conçu en trois dimensions.

Au fil des ans, le bureau a approfondi l’exploitation des outils d’ArchiCAD pour alimenter les modèles et augmenter leur fonction comme base de données. En commençant simplement par l’établissement de plans généraux, de listes simples (par exemple : des surfaces des locaux) et de perspectives, CCHE conçoit aujourd’hui les détails de construction en 3D. Il les transmet directement aux fabricants pour leur réalisation, ou encore, intègre l’ensemble des matériaux et fournitures dans les modèles en vue de leur traçabilité

Le bureau étudie également l’intégration de programmes de gestion des retouches, destinés à faciliter la communication entre les intervenants sur un même chantier, et à optimiser la qualité, le temps ainsi que le coût de construction d’un chantier.

De l’époque où les entreprises de reproduction achetaient leurs imprimantes en fonction de nos besoins, car nos programmes trop avancés étaient incompatibles avec leurs outils, à l’utilisation du dernier logiciel de jeux vidéos pour nos films  virtuels, CCHE reste toujours au courant des dernières avancées pour les exploiter au mieux en  fonction de ses besoins. C’est une chance qui découle de notre taille et de notre présence sur le marché de la recherche en architecture. Non marginalisée, notre demande est écoutée et finalisée.

.

Afin de rester toujours à la pointe, nous testons en permanence de nouveaux outils technologiques.

Par exemple, une imprimante 3D pour la réalisation de nos maquettes en complément de l’atelier traditionnel dont nous disposons. Cet outil nous permet de matérialiser des intentions, idées ou  principes rapidement et à moindre coût et de vérifier leur viabilité dans le cadre du développement d’un projet.

Les clichés réalisés à l’aide d’un drone nous permettent également de nous rendre compte très  précisément de la zone d’occupation au sol d’un bâtiment, en vue d’une éventuelle requalification d’un terrain pour la construction d’immeuble, maison, lotissement. L’utilisation de cet outil peut être étendue à de nombreuses autres fonctionnalités, comme la surveillance de façades par exemple.

Le BIM (Building Information Modeling) permet la coordination par le dessin 3D, source de confirmation ou de garantie de transmission des informations communes à tous les intervenants d’une construction. Dans le futur, ce module sera prolongé par une notion de Facility Management  permettant la gestion de l’exploitation d’un futur bâtiment de manière anticipative dans sa phase de conception. En déterminant par fiches et dans l’ordre la gestion des travaux d’entretien par répertoire des pièces que constituent les techniques du bâtiment, il permettra une gestion de l’entretien sur le long terme.

Dernier né de nos outils technologiques, l’Oculus Rift est un périphérique de réalité augmentée sous forme de lunettes permettant de visionner une 3D dynamique illustrant par exemple la visite de  l’intérieur d’un futur bâtiment. Malgré son formidable potentiel, cet outil est cependant à utiliser avec prudence car il ouvre souvent trop de questions selon le moment de son utilisation dans le processus de développement.

Lire les actualités technologiques