Urbanisme — Stratégies socio-spatiales

10.06.2020 · Articles

La Stratégie socio-spatiale : identifier le public-cible d'un projet de logements et concevoir pour lui.
Comment identifier le public-cible d'un projet et concevoir pour lui ?

Comment définir un projet de logements au plus proche des besoins actuels ? Face à cette préoccupation de nombreux maîtres d'ouvrage, le bureau CCHE a développé une stratégie socio-spatiale permettant de répondre à une demande en constante évolution et un marché immobilier toujours plus compétitif.

Alliant les prestations d'une étude de marché à notre savoir-faire d'urbaniste et d'architecte, notre méthodologie apporte une réponse concrète sur-mesure pour chaque projet de logements.

Analyser le contexte territorial et le marché immobilier

Une première étape consiste à acquérir une connaissance fine du territoire du projet. Elle s'appuie notamment sur une étude des planifications et projets en cours, ainsi que l'analyse de données statistiques liées au marché de l'habitat telles que le taux de vacance des logements, le prix de l'immobilier ou encore les charges fiscales des Communes. A cette approche quantitative s'ajoute une étude de terrain, renseignant sur l'accessibilité et l'image du quartier, ainsi que la présence d'équipements à proximité.

On obtient ainsi un portrait du quartier à différentes échelles, dévoilant les atouts et les contraintes du site.

Urbanisme La stratégie socio-spatiale Suisse

Échelle régionale (macro)

Urbanisme La stratégie socio-spatiale Suisse

Échelle communale (meso)

Urbanisme La stratégie socio-spatiale Suisse

Échelle locale (micro)

Définir le public-cible

De cette lecture fine du contexte et de l'analyse de données statistiques sur la population découle la définition du public-cible du projet, leurs caractéristiques et leurs besoins. Elle s'appuie notamment sur les phases de vie (âge, façons de vivre), les couches sociales (éducation, revenu, situation professionnelle) et les styles de vie (attitudes, valeurs) des habitants actuels et futurs de la Commune.

En croisant ces informations, on obtient la définition de profils-types d'habitants auxquels on associe des besoins spécifiques en terme de logement (surface des appartements, coût du loyer, espaces extérieurs, type de desserte, possibilité d'appropriation d'espaces communs, etc.). C'est la réponse aux besoins de ce public-cible qui forgera ensuite le projet architectural.

Urbanisme La stratégie socio-spatiale Suisse

A: Couche supérieure bourgeoise, B: Classe moyenne classique, C: Rural traditionnel, D: Couche supérieure axée sur la formation, E: Classe moyenne ouverte, F: Travailleurs modernes, G: Avant garde urbaine, H: Alternatifs établis, I: Alternatifs improvisés

Concevoir pour le public-cible

Au-delà d'une simple étude programmatique, les aspirations de ces futurs habitants-types sont finalement transposés dans le projet architectural, définissant les caractéristiques, usages et ambiances des bâtiments. On peut ainsi déterminer les typologies des logements (duplex, traversant, studio, clusters…), leur niveau d'équipement et de finitions, l'accès à un espace extérieur ou à des espaces communs, ainsi que leur position au sein des bâtiments et du quartier.

Notre démarche aboutit à un cahier des charges qui permet d'alimenter le projet et d'assurer des propositions répondant aux attentes de la population future. A l'inverse, notre apport d'architecte donne une réalité aux intentions programmatiques et permet leur vérification en terme d'organisation et volume. De l'étude théorique découle donc des propositions concrètes intégrées au projet

Alternatifs établis

Urbanisme La stratégie socio-spatiale Suisse

A: Rez avec jardinet, duplex, traversant, toiture végétalisée, construction avec matériaux naturels, B: Cour attractive avec les espaces de loisirs et de détente, C: Proximité des espaces naturels, D: Voisinage créatif

Classe moyenne ouverte

Urbanisme La stratégie socio-spatiale Suisse

A: Bon ensoleillement, B: Logements généreux et bien équipés, C: Accessibilité des espaces de loisirs et de détente, D: Proximité des espaces naturels, E: Proximité des espaces de jeux pour enfants

Couche supérieure

Urbanisme La stratégie socio-spatiale Suisse

A: Bon ensoleillement, B: Logements généreux et bien équipés, C: Accessibilité des espaces de loisirs et de détente, D: Proximité des espaces naturels, E: Environnement calme, F: Accès aux transports publics, G: Vues et dégagements sur le paysage

Travailleurs modernes

Urbanisme La stratégie socio-spatiale Suisse

A: Equipements pour les enfants sur site ou à proximité proche, B: Environnement résidentiel animé et familier, C: Logement standard et fonctionnel, D: Loyer abordable

Back to the News